Accueil ARCHIVES EDITION 2016 Table Ronde

Table Ronde - Edition 28

Le silence

Il peut sembler tonnant dans une poque o le bruit prend une dimension incroyable, o notre vie du matin au soir est soumise un vacarme insupportable, o lon fait du bruit mdiatique une vertu suprme, de ddier un moment artistique important celui du thtre au silence. Mais doit-on confondre bruit et parole surtout quand on parle du silence?

Si on considre le silence comme absence de parole, seul ltre humain serait capable de silence. Ne peut user du silence que celui qui possde la possibilit de parole. le caillou ne peut tre silencieux. Larbre, la mer, lanimal de mme. Le silence est donc une volont un projet ou une prise de position vis--vis de la parole. Certes on parle, par mtaphore, du silence de la nuit, de la mer, de la ville et mme de la nature. On parle ainsi du silence du dsert voulant ainsi traduire cette immensit vide de tout lment pouvant signifier. Absence de bruit dans le sens dabsence dintervention sonore

Tout cela renvoie la parole et au sens. Renvoie tout lment capable de se traduire en mot ou enseigne. Sens et connaissance! Cest dans cette direction que les penses orientales ont-elles us du silence afin dcouter (ou voir?) lappel de ltre et de crer lespace ncessaire au dploiement de la pense. Cest peut-tre pour cela que le silence est une station importante dans la pense mystique (soufi) musulmane. Mais cette dernire ne peut tre pense sans compter avec la gnose orientale; chinoise plus particulirement car elle reprsente le sous-bassement implicite voire inconscient de cette pratique spirituelle.

Mais que peut le silence devant le geste, le mouvement, ou lindice? Une fume qui slve dans le ciel est bien un message? Une nue doiseaux, une hirondelle ou des cigognes annoncent bien une saison ou la prsence dun danger ou dune tranget quelconque? La relation inextricable entre le mot et lindice entre la voix et le phnomne; la trace est ici presque vidente.

Nous y voil, quand on use du silence cest bien pour donner la place au regard. Ou encore mieux quand seul le regard est capable dinformer lesprit, ou encore quand on a vu linnommable. Le mystique se tait quand il dcouvre, voit et regarde un secret quil nest pas autoris divulguer. Se trouvant devant la Majest cleste le mystique perd la puissance des mots dont il est souvent le seul dtenteur?

Nous usons donc du silence quand le secret est tellement grand que la parole ne peut ni supporter ni englober ni mme signifier en quelques expressions allusives.

Les blancs dans la musique ou dans lcriture, les vides dans la peinture ou la sculpture, les silences dans le cinma ou le thtre, les espaces dans la danse, voici les moments o lloquence du silence se fait sentir. Sans ce vide, sans ce silence gnrateur nul rythme donc et nul plaisir.

Dans la culture extrme orientale, le silence est lev au stade de la sagesse.